Le Cannabis à travers les âges. L’histoire qu’aucun professeur d’histoire ne vous a jamais contée

L’histoire du cannabis qu’aucun professeur d’histoire ne vous a jamais contée

8000 av. J.-C.

L’utilisation du chanvre (une souche de cannabis sativa, avec un faible taux de THC, un taux de CBD élevé et peu ou pas d’effets psychoactifs) a été constatée pour la première fois il y a plus de 10 000 ans, autour de ce qui est aujourd’hui Taïwan, ce qui en fait l’une des plus anciennes cultures agricoles humaines. Il a été utilisé comme corde pour la poterie.

6000 av. J.-C. à 4000 av. J.-C.

Le cannabis devient l’une des principales cultures vivrières de Chine. Ses graines et son huile sont utilisées pour la nourriture.
Les Chinois commencent à fabriquer des textiles à partir de chanvre.

2700 av. J.-C.

L’empereur Shen Nung, l’un des pères de la médecine chinoise, utilise le cannabis à des fins médicinales.

2000-1000 av. J.-C.

Les usages du cannabis se multiplient. Il est maintenant utilisé pour les bains de vapeur ou les rituels liés à la mort.
Il est qualifié de « source de bonheur » dans les textes religieux hindous et est fumé quotidiennement pendant les services de dévotion et les rituels. En médecine ayurvédique, le cannabis est utilisé pour traiter les maladies telles que, mais sans s’y limiter, l’épilepsie, l’anxiété ou même la rage.

- Boutique CBD - Kanabiz

1213 av. J.-C.

Du pollen de cannabis a été trouvé sur la momie de Ramsès II, le pharaon égyptien. Dans l’Egypte ancienne, le cannabis était couramment prescrit pour traiter les maladies oculaires, l’inflammation, la douleur utérine et plus encore.

1000 av. J.-C.

En Inde, le cannabis est mélangé avec du lait. La boisson est nommée Bhang et est utilisée pour traiter l’inflammation ou les douleurs liées aux oedèmes oculaires.

An 1 av. J.-C.

Le cannabis est utilisé comme un médicament dans de nombreuses régions du monde, du Moyen-Orient à l’empire gréco-romain, pour gérer toutes sortes de douleurs, l’accouchement inclus.

An 207

Le médecin Hua T’o est le premier à décrire le cannabis comme un analgésique, en utilisant un mélange d’herbe et de vin qu’il donne à ses patients lors d’opérations chirurgicales.

An 1000

Les érudits arabes Al-Mayusi et Al-Badri déclarent que le cannabis est un traitement efficace de l’épilepsie.

An 1025

Avicenna, un écrivain médical persan, publie le « Canon de médecine avienne » où il affirme que le cannabis est un traitement contre la goutte, l’œdème, les blessures infectieuses et les maux de tête sévères. Son travail est très apprécié du XIIIe au XIXe siècle et a donc un impact profond sur la médecine moderne.

An 1300

Les commerçants arabes exportent du cannabis de l’Inde vers l’Afrique de l’Est. Il se propage à travers le continent et est utilisé pour faire face à diverses maladies telles que le paludisme, l’asthme ou la dysenterie.

An 1500

Pendant la conquête espagnole, le cannabis est apporté aux Amériques. Au début, il est utilisé pour les cordes et les vêtements. Il faudra encore quelques années avant qu’il ne soit utilisé comme médicament ou pour ses propriétés psychoactives.

1798

Napoléon ramène le cannabis d’Egypte en France afin qu’il puisse être étudié pour ses propriétés analgésiques et de sédation.

1839

Le médecin irlandais William O’Shaughnessy introduit le cannabis à la médecine occidentale. Il assure qu’il n’y a pas d’effet secondaire négatif. À partir de là, la consommation de cannabis en médecine gagnera rapidement en popularité.

1850-1915

Le cannabis médical devient courant, aux États-Unis, et est vendu comme un médicament en vente libre, sous les noms de “Piso’s cure” ou “Cure pour la toux en un jour”. Il est principalement utilisé pour traiter les nausées, les douleurs liées au travail et les rhumatismes.

À partir de ce moment, le cannabis a commencé à être examiné par les principaux acteurs de la législation. De nouvelles taxes et nouvelles lois ont surgi partout dans le monde. La prohibition a commencé.

- Boutique CBD - Kanabiz

1914 – La Harrison Narcotics Tax Act définit l’usage du cannabis comme un crime, aux États-Unis.

1928 – La Grande-Bretagne interdit l’usage récréatif du cannabis.

1936 – Un film de propagande américain financé par l’église, “Reefer Madness”, à l’origine appelé “Tell your children”, sort pour effrayer les jeunes américains concernant le cannabis. C’est depui devenu un classique de la comédie.

1937 La Marijuana Tax Act interdit la consommation et la vente de cannabis aux États-Unis.

1961 – Les politiques de la plupart des pays en matière de cannabis sont réglementées par les Nations Unies Convention unique sur les stupéfiants. La marijuana est mise dans la même catégorie que l’héroïne, définie comme gravement nocive et avec des qualités médicales ou thérapeutiques extrêmement limitées, ce qui entraîne une interdiction complète de « la production, la fabrication, l’exportation et l’importation, le commerce, la possession ou l’utilisation d’une telle drogue ». Les politiques limitent d’autres recherches sur la plante.

1964

Le THC, un composant actif du cannabis, est découvert et synthétisé par le chimiste israélien Dr Raphael Mechoulam.

1988

Les récepteurs CBD (CBD1 et CBD2) sont découverts dans tout le corps. Ils font partie du système endocannabinoïde, qui est impliqué dans de nombreux processus physiologiques tels que l’appétit, la mémoire, la sensation de douleur ou l’humeur.
Nous savons aujourd’hui que les récepteurs CBD sont parmi les neurorécepteurs les plus abondants.
À partir de cette découverte, le CBC a lentement mais sûrement gagné en popularité pour ses propriétés de soulagement de la douleur.

1996

La Californie est le premier État légalisant la consommation de cannabis médical, aux États-Unis.

1998

Les groupes pharmaceutiques britanniques commencent des essais cliniques officiels utilisant du CBC.

2012

Le Colorado et Washington sont les deux premiers États à légaliser l’usage récréatif du cannabis, aux États-Unis.

2019

Le Luxembourg décide de légaliser le cannabis et d’encourager les pays voisins à assouplir leurs lois. Le Luxembourg sera le premier pays de l’UE à légaliser d’ici 2021.

Enfin, en 2019, Kanabiz a été fondé !

La voie de la légalisation sera lente. Espérons que l’histoire continuera de s’écrire dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le CBD (Cannabidiol) est un composé naturellement présent dans la plante de cannabis. Il est l’un des plus de 100 phytocannabinoïdes qui ont pu être identifiés par les scientifiques. Consommer du cannabidiol n’entraîne pas de dépendance / addiction, et au contraire du THC – une autre molécule de la plante de cannabis, il n’est pas psychoactif. Cela veut dire que vous n’aurez pas la sensation de vous sentir « high » ou euphorique en consommant du CBD. On prête au CBD de nombreux bienfaits, qui demandent pour la majorité à être prouvés de façon scientifique rigoureuse. Le cannabidiol est notamment utilisé pour lutter contre le stress, l’anxiété, les troubles du sommeil, pour la récupération musculaire ou les articulations, ou encore en support d’autres traitements pour des maladies telles que l’épilepsie.

Nous vous invitons à lire notre article complet sur le CBD pour connaître plus en détails cette fabuleuse molécule.

Le CBD et le THC sont tous des cannabinoïdes dérivés de la plante de cannabis, mais qui sont bien différents.

La distinction importante est que, au contraire du THC, le cannabidiol ne vous intoxiquera pas : il n’a pas de propriétés psychoactives.

Le CBD peut également bloquer certains des effets intoxicants du THC. En se liant aux récepteurs des cannabinoïdes, il empêche en effet le THC d’activer ces récepteurs. Cela se traduit par un effet psychoactif moins intense.

Cela ne signifie pas que le CBD, en soi, ne peut pas offrir un effet. D’importantes doses de CBD entraînent souvent une expérience fort relaxante

L’autre différence majeure est que le THC est officiellement illégal dans une majorité de pays, contrairement au CBD. Sur Kanabiz, vous ne trouverez toutefois que des produits 100% légaux dans votre pays.

Les phytocannabinoïdes présents dans la plante de cannabis imitent les endocannabinoïdes naturellement présents dans notre corps, de sorte qu’ils peuvent agir tel un « complément » – nous aidant au-delà de ce que notre corps peut produire par lui-même.

Le CDB agit en se liant aux récepteurs de cannabinoïdes dans le système endocannabinoïde (ECS) de notre corps, responsable de notre bien-être global.

Ces récepteurs sont présents dans presque tous les tissus et types de cellules du corps humain. Cela explique la palette apparemment très large d’utilisations possibles du CBD : du traitement du stress et de l’anxiété, en passant par le soulagement des douleurs et inflammations, ou encore le traitement de maladies comme certaines formes d’épilepsie.

En France, c’est bien le THC qui est considéré comme illégal (article R.5132-86 du Code de la Santé Publique), et non le CBD. Ce dernier n’est pas considéré comme une substance stupéfiante et cette règlementation ne s’applique donc pas au cannabidiol. Il est dans une zone grise dans la mesure où il n’est ni considéré comme légal, ni comme illégal, par le droit français. Sa commercialisation est possible si trois conditions cumulatives sont remplies :

  • Provenant de variétés de chanvre figurant sur une liste exhaustive validée par l’UE
  • La plante doit avoir un taux de THC inférieur à 0,2%
  • Seules les graines et fibres de la plante peuvent être utilisées

Il est toutefois à noter que la loi européenne est relativement plus souple, et prévaut théoriquement sur le droit français. Le droit européen (Règlement délégué UE 639/2014 et Règlement européen 1307/2013) indique la culture des variétés de Cannabis sativa L. est autorisée dans l’UE à condition qu’elles soient inscrites dans le “Catalogue commun des variétés des espèces de plantes agricoles” de l’UE et que la teneur en THC de la plante ne dépasse pas une concentration de 0,2 %.

Ce règlement s’applique bien entendu à la Belgique, membre de l’UE. Concernant la Suisse, les produits au CBD sont légaux tant qu’ils contiennent moins de 1% de THC.

Quoiqu’il en soit n’ayez crainte : l’équipe Kanabiz se tient constamment informée des dernières évolutions. Tous les produits que vous trouverez sur Kanabiz sont légaux dans votre pays.

Les raisons poussant les consommateurs de CBD vers celui-ci sont nombreuses. Certaines vertus sont confirmées par des recherches scientifiques alors que d’autres restent encore à confirmer par la science. Celle-ci en est encore à son balbutiement concernant le CBD mais les recherches sont nombreuses, de nouveaux bienfaits du cannabidiol sont fréquemment découverts et donnent de nombreux espoirs.

Le CBD est couramment utilisé pour faire face à ces maux / symptômes :

  • Gestion d’anxiété et du stress
  • Soulagement des douleurs chroniques, fibromyalgie
  • En dermatologie : peau irritée, démangeaisons, piqures d’insectes, peau sèche, acné, psoriasis, eczéma)
  • Dans le cadre du sport : courbatures, articulations douloureuses, douleurs musculaires

Des recherches sont par ailleurs en cours et prometteuses pour l’utilisation du CBD dans le traitement de certaines addictions (drogue, alcool, tabac) ainsi que de maladies comme l’asthme et le diabète.

Le CBD est par ailleurs utilisé aux Etats-Unis dans un traitement contre des formes graves d’épilepsie. Il est toutefois important de noter qu’en Europe et en France notamment, les produits au CBD ne peuvent en aucun cas être vendus en tant que médicament / traitement thérapeutique. Ceux-ci sont en effet considérés comme des compléments alimentaires.

0
    Votre Panier
    Votre panier est videContinuer les achats

    Mon Compte

    Accessoires en lien avec l’acte de fumer du cannabis légal, CBD : grinders, feuilles longues…

    Cookies, bonbons, boissons, thés, et autres douceurs à base de cannabis, chanvre et/ou CBD

    Produits à forte concentration en CBD. Concentrés, cires, gelées, isolats et autres…

    Large choix de cosmétiques pour le bain ou la douche: bombes de bain, savons, shampooings…

    Le plus grand choix de e-liquides au CBD. De nombreux parfums et concentrations disponibles.

    Large choix de fleurs CBD et haschs, toutes les variétés indica, sativa, hybrides...

    Le meilleur choix d’huiles sublinguales et topicales au CBD (mais aussi MCT, CBG...).

    Découvrez notre gamme de produits au CBD pour nos animaux favoris, chiens, chats…

    Le CBD avant un effort sportif permet d’avoir un regain d’énergie sans les effets d’autres stimulants.

    Découvrez notre gamme de vaporisateurs portables et pour la maison.