L’ONU a voté pour retirer le cannabis de la liste des stupéfiants les plus risqués

ONU Classification Cannabis

Une commission des Nations unies a voté ce mercredi pour retirer le cannabis de la catégorie de drogues considerée comme la plus dangereuse. Cette décision très attendue et longtemps différée pourrait accélérer la recherche sur l’utilisation médicale du cannabis.

Le vote de la Commission des stupéfiants, qui est basée à Vienne et comprend 53 États membres, a pris en compte une série de recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la reclassification du cannabis et de ses dérivés. Mais l’attention s’est concentrée sur une recommandation clé visant à retirer le cannabis du tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 – où il était inscrit aux côtés d’opioïdes dangereux et hautement toxicomanogènes comme l’héroïne.

Selon les experts, le vote n’aura pas d’impact immédiat sur l’assouplissement des contrôles internationaux, car les gouvernements auront toujours autorité sur la manière de classer le cannabis. Mais de nombreux pays se tournent vers les conventions mondiales pour s’orienter, et la reconnaissance des Nations unies est une victoire symbolique pour les partisans d’un changement de politique en matière de drogues qui affirment que le droit international est dépassé.

“C’est une victoire énorme et historique pour nous, nous ne pouvions pas espérer mieux”, a déclaré Kenzi Riboulet-Zemouli, un chercheur indépendant qui a suivi de près le vote et la position des États membres. Il a déclaré que le cannabis avait été utilisé tout au long de l’histoire à des fins médicales et que la décision de mercredi avait rétabli ce statut.

Ce changement va très probablement soutenir la recherche médicale et les efforts de légalisation dans le monde entier.

Ce vote est un “grand pas en avant”, reconnaissant l’impact positif du cannabis sur les patients, a déclaré Dirk Heitepriem, vice-président de Canopy Growth, une entreprise canadienne spécialisée dans le cannabis. “Nous espérons que cela permettra à davantage de pays de proposer des cadres légaux qui permettront aux patients dans le besoin d’avoir accès à un traitement”.

Le cannabis à usage médical a explosé ces dernières années et les produits contenant des dérivés du cannabis comme le cannabidiol ou le CBD, un composé non toxique, ont inondé l’industrie du bien-être.

Les recommandations visant à modifier la classification de la marijuana ont été formulées pour la première fois par l’Organisation mondiale de la santé en 2019. Mais elles ont été source de divisions politiques, ce qui a entraîné des retards inhabituels dans le vote de la commission des Nations unies.

La reclassification est passée de 27 à 25, avec une abstention de l’Ukraine. Les États-Unis et les pays européens ont voté en faveur de la reclassification, tandis que la Chine, l’Égypte, le Nigeria, le Pakistan et la Russie s’y sont opposés.

Kanabiz approves this change of categorisation, while being aware that this is just the beginning of the massive changes to come about the status of cannabis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le CBD (Cannabidiol) est un composé naturellement présent dans la plante de cannabis. Il est l’un des plus de 100 phytocannabinoïdes qui ont pu être identifiés par les scientifiques. Consommer du cannabidiol n’entraîne pas de dépendance / addiction, et au contraire du THC – une autre molécule de la plante de cannabis, il n’est pas psychoactif. Cela veut dire que vous n’aurez pas la sensation de vous sentir « high » ou euphorique en consommant du CBD. On prête au CBD de nombreux bienfaits, qui demandent pour la majorité à être prouvés de façon scientifique rigoureuse. Le cannabidiol est notamment utilisé pour lutter contre le stress, l’anxiété, les troubles du sommeil, pour la récupération musculaire ou les articulations, ou encore en support d’autres traitements pour des maladies telles que l’épilepsie.

Nous vous invitons à lire notre article complet sur le CBD pour connaître plus en détails cette fabuleuse molécule.

Le CBD et le THC sont tous des cannabinoïdes dérivés de la plante de cannabis, mais qui sont bien différents.

La distinction importante est que, au contraire du THC, le cannabidiol ne vous intoxiquera pas : il n’a pas de propriétés psychoactives.

Le CBD peut également bloquer certains des effets intoxicants du THC. En se liant aux récepteurs des cannabinoïdes, il empêche en effet le THC d’activer ces récepteurs. Cela se traduit par un effet psychoactif moins intense.

Cela ne signifie pas que le CBD, en soi, ne peut pas offrir un effet. D’importantes doses de CBD entraînent souvent une expérience fort relaxante

L’autre différence majeure est que le THC est officiellement illégal dans une majorité de pays, contrairement au CBD. Sur Kanabiz, vous ne trouverez toutefois que des produits 100% légaux dans votre pays.

Les phytocannabinoïdes présents dans la plante de cannabis imitent les endocannabinoïdes naturellement présents dans notre corps, de sorte qu’ils peuvent agir tel un « complément » – nous aidant au-delà de ce que notre corps peut produire par lui-même.

Le CDB agit en se liant aux récepteurs de cannabinoïdes dans le système endocannabinoïde (ECS) de notre corps, responsable de notre bien-être global.

Ces récepteurs sont présents dans presque tous les tissus et types de cellules du corps humain. Cela explique la palette apparemment très large d’utilisations possibles du CBD : du traitement du stress et de l’anxiété, en passant par le soulagement des douleurs et inflammations, ou encore le traitement de maladies comme certaines formes d’épilepsie.

En France, c’est bien le THC qui est considéré comme illégal (article R.5132-86 du Code de la Santé Publique), et non le CBD. Ce dernier n’est pas considéré comme une substance stupéfiante et cette règlementation ne s’applique donc pas au cannabidiol. Il est dans une zone grise dans la mesure où il n’est ni considéré comme légal, ni comme illégal, par le droit français. Sa commercialisation est possible si trois conditions cumulatives sont remplies :

  • Provenant de variétés de chanvre figurant sur une liste exhaustive validée par l’UE
  • La plante doit avoir un taux de THC inférieur à 0,2%
  • Seules les graines et fibres de la plante peuvent être utilisées

Il est toutefois à noter que la loi européenne est relativement plus souple, et prévaut théoriquement sur le droit français. Le droit européen (Règlement délégué UE 639/2014 et Règlement européen 1307/2013) indique la culture des variétés de Cannabis sativa L. est autorisée dans l’UE à condition qu’elles soient inscrites dans le “Catalogue commun des variétés des espèces de plantes agricoles” de l’UE et que la teneur en THC de la plante ne dépasse pas une concentration de 0,2 %.

Ce règlement s’applique bien entendu à la Belgique, membre de l’UE. Concernant la Suisse, les produits au CBD sont légaux tant qu’ils contiennent moins de 1% de THC.

Quoiqu’il en soit n’ayez crainte : l’équipe Kanabiz se tient constamment informée des dernières évolutions. Tous les produits que vous trouverez sur Kanabiz sont légaux dans votre pays.

Les raisons poussant les consommateurs de CBD vers celui-ci sont nombreuses. Certaines vertus sont confirmées par des recherches scientifiques alors que d’autres restent encore à confirmer par la science. Celle-ci en est encore à son balbutiement concernant le CBD mais les recherches sont nombreuses, de nouveaux bienfaits du cannabidiol sont fréquemment découverts et donnent de nombreux espoirs.

Le CBD est couramment utilisé pour faire face à ces maux / symptômes :

  • Gestion d’anxiété et du stress
  • Soulagement des douleurs chroniques, fibromyalgie
  • En dermatologie : peau irritée, démangeaisons, piqures d’insectes, peau sèche, acné, psoriasis, eczéma)
  • Dans le cadre du sport : courbatures, articulations douloureuses, douleurs musculaires

Des recherches sont par ailleurs en cours et prometteuses pour l’utilisation du CBD dans le traitement de certaines addictions (drogue, alcool, tabac) ainsi que de maladies comme l’asthme et le diabète.

Le CBD est par ailleurs utilisé aux Etats-Unis dans un traitement contre des formes graves d’épilepsie. Il est toutefois important de noter qu’en Europe et en France notamment, les produits au CBD ne peuvent en aucun cas être vendus en tant que médicament / traitement thérapeutique. Ceux-ci sont en effet considérés comme des compléments alimentaires.

0
    Votre Panier
    Votre panier est videContinuer les achats

    Mon Compte

    Accessoires en lien avec l’acte de fumer du cannabis légal, CBD : grinders, feuilles longues…

    Cookies, bonbons, boissons, thés, et autres douceurs à base de cannabis, chanvre et/ou CBD

    Produits à forte concentration en CBD. Concentrés, cires, gelées, isolats et autres…

    Large choix de cosmétiques pour le bain ou la douche: bombes de bain, savons, shampooings…

    Le plus grand choix de e-liquides au CBD. De nombreux parfums et concentrations disponibles.

    Large choix de fleurs CBD et haschs, toutes les variétés indica, sativa, hybrides...

    Le meilleur choix d’huiles sublinguales et topicales au CBD (mais aussi MCT, CBG...).

    Découvrez notre gamme de produits au CBD pour nos animaux favoris, chiens, chats…

    Le CBD avant un effort sportif permet d’avoir un regain d’énergie sans les effets d’autres stimulants.

    Découvrez notre gamme de vaporisateurs portables et pour la maison.