Légalisation du Cannabis en France : le Référendum, une fausse bonne idée ?

Légalisation du Cannabis en France : la question du Référendum

La question de la légalisation du cannabis en France (ou de la dépénalisation) n’a jamais autant fait débat que ces dernières années. Sujet de conversation plutôt délaissé dans les années 90 et au début des années 2000, la question est revenue petit à petit sur le devant de la scène, aidé en cela par un changement graduel des mœurs, et un rajeunissement de la classe politique française.

Les changements légaux récents dans de nombreux pays, que ce soit au sujet du cannabis thérapeutique (réservé au traitement de conditions strictes et sous ordonnance uniquement), ou plus généralement au développement des produits au CBD, clairement supporté par les directives de l’Union Européenne, ont également contribué à cette nouvelle phase de débats en France.

Le gouvernement a par ailleurs nommé en janvier la députée Caroline Janvier, qui sera chargée de la thématique du cannabis à usage récréatif, au sein d’une mission d’information parlementaire qui devrait présenter ses résultats d’ici un an.

Voici pour le contexte actuel en France.

« Le référendum est une procédure exceptionnelle par laquelle les citoyens sont appelés à se prononcer directement par un vote sur un projet de loi organique ou ordinaire ou sur un projet de révision de la Constitution en répondant à une question posée par “oui” ou par “non”. »

Sur les réseaux sociaux, et sur internet en général, de nombreuses voix se lèvent pour demander un référendum sur la question en France. Nous sommes persuadés chez Kanabiz pour plusieurs raisons qu’un référendum est en fait une mauvaise idée, voici pourquoi.

Si l’on considère la question du cannabis thérapeutique, le gouvernement a déjà donné son accord pour l’expérimentation auprès d’une cible de patients précisément identifiée. Sur ce point médical, nous sommes convaincus que le gouvernement ne proposera donc pas de référendum.

La question de la légalisation du cannabis en France, à usage récréatif (puisque que c’est ce dont il s’agirait) est, elle, bien trop complexe pour être formulée clairement et demander une réponse binaire Oui ou Non. Quels types de produits ? Quels taux de THC/CBD ? Quels points de vente ? Quels contrôles sur la qualité, la provenance ? Quel mode de distribution ? Quelle implication de l’État ? Quelles licences ? Pour qui ? Autant de points importants, fortement liés au contrôle nécessaire lors d’une potentielle régulation, qui sont donc bien trop difficiles à appréhender pour une majeure partie de la population.

Ceci dit, même si l’on considérait que ces questions pouvaient être répondues, il y a fort à parier que la population n’est toujours pas prête pour une légalisation du cannabis en France à usage récréatif. Notre pays, de par sa culture, est sans doute celui ou les lobbys de l’alcool (vins particulièrement) ont le plus d’influence sur les décisions politiques et économiques.

Ceux-ci ont depuis des décennies contribué à la manipulation des mentalités en France, permettant ainsi de continuer à dédiaboliser la consommation d’alcool, sous couvert d’usage social traditionnel et de protectorat économique, et dans le même temps, car cela leur profitait, se sont assurés que le cannabis restait majoritairement perçu comme une drogue, et évidemment considéré légalement en tant que tel.

Alors, pourquoi demander un référendum pour la légalisation du cannabis en France ? Les dernières statistiques montrent une évolution des mentalités en faveur du cannabis, mais plus de la moitié de la population française se prononçait contre la légalisation. Les arguments mettant en avant un potentiel bénéfice fiscal pour la France sont alors dérisoires si l’on met en perspective les autres points à résoudre pour une régulation réussie.

Légalisation du cannabis en France : résumé

– La population française, en général, n’est pas du tout sensible aux problématiques liées au cannabis : manque d’intérêt de la population
– Il y a une confusion générale entre cannabis médical, cannabis récréatif, chanvre, CBD : manque d’éducation de la population
– Lobbys puissants qui biaiseront le débat public : manque d’objectivité d’une partie de la population

Nous recommandons alors à toutes les personnes ou organismes, qui espèrent une évolution légale sur la question de la légalisation du cannabis en France, d’arrêter de demander un referendum sur la question ! Kanabiz est en contact permanent avec les acteurs économiques et institutionnels, n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos idées ou remarques sur ce sujet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le CBD (Cannabidiol) est un composé naturellement présent dans la plante de cannabis. Il est l’un des plus de 100 phytocannabinoïdes qui ont pu être identifiés par les scientifiques. Consommer du cannabidiol n’entraîne pas de dépendance / addiction, et au contraire du THC – une autre molécule de la plante de cannabis, il n’est pas psychoactif. Cela veut dire que vous n’aurez pas la sensation de vous sentir « high » ou euphorique en consommant du CBD. On prête au CBD de nombreux bienfaits, qui demandent pour la majorité à être prouvés de façon scientifique rigoureuse. Le cannabidiol est notamment utilisé pour lutter contre le stress, l’anxiété, les troubles du sommeil, pour la récupération musculaire ou les articulations, ou encore en support d’autres traitements pour des maladies telles que l’épilepsie.

Nous vous invitons à lire notre article complet sur le CBD pour connaître plus en détails cette fabuleuse molécule.

Le CBD et le THC sont tous des cannabinoïdes dérivés de la plante de cannabis, mais qui sont bien différents.

La distinction importante est que, au contraire du THC, le cannabidiol ne vous intoxiquera pas : il n’a pas de propriétés psychoactives.

Le CBD peut également bloquer certains des effets intoxicants du THC. En se liant aux récepteurs des cannabinoïdes, il empêche en effet le THC d’activer ces récepteurs. Cela se traduit par un effet psychoactif moins intense.

Cela ne signifie pas que le CBD, en soi, ne peut pas offrir un effet. D’importantes doses de CBD entraînent souvent une expérience fort relaxante

L’autre différence majeure est que le THC est officiellement illégal dans une majorité de pays, contrairement au CBD. Sur Kanabiz, vous ne trouverez toutefois que des produits 100% légaux dans votre pays.

Les phytocannabinoïdes présents dans la plante de cannabis imitent les endocannabinoïdes naturellement présents dans notre corps, de sorte qu’ils peuvent agir tel un « complément » – nous aidant au-delà de ce que notre corps peut produire par lui-même.

Le CDB agit en se liant aux récepteurs de cannabinoïdes dans le système endocannabinoïde (ECS) de notre corps, responsable de notre bien-être global.

Ces récepteurs sont présents dans presque tous les tissus et types de cellules du corps humain. Cela explique la palette apparemment très large d’utilisations possibles du CBD : du traitement du stress et de l’anxiété, en passant par le soulagement des douleurs et inflammations, ou encore le traitement de maladies comme certaines formes d’épilepsie.

En France, c’est bien le THC qui est considéré comme illégal (article R.5132-86 du Code de la Santé Publique), et non le CBD. Ce dernier n’est pas considéré comme une substance stupéfiante et cette règlementation ne s’applique donc pas au cannabidiol. Il est dans une zone grise dans la mesure où il n’est ni considéré comme légal, ni comme illégal, par le droit français. Sa commercialisation est possible si trois conditions cumulatives sont remplies :

  • Provenant de variétés de chanvre figurant sur une liste exhaustive validée par l’UE
  • La plante doit avoir un taux de THC inférieur à 0,2%
  • Seules les graines et fibres de la plante peuvent être utilisées

Il est toutefois à noter que la loi européenne est relativement plus souple, et prévaut théoriquement sur le droit français. Le droit européen (Règlement délégué UE 639/2014 et Règlement européen 1307/2013) indique la culture des variétés de Cannabis sativa L. est autorisée dans l’UE à condition qu’elles soient inscrites dans le “Catalogue commun des variétés des espèces de plantes agricoles” de l’UE et que la teneur en THC de la plante ne dépasse pas une concentration de 0,2 %.

Ce règlement s’applique bien entendu à la Belgique, membre de l’UE. Concernant la Suisse, les produits au CBD sont légaux tant qu’ils contiennent moins de 1% de THC.

Quoiqu’il en soit n’ayez crainte : l’équipe Kanabiz se tient constamment informée des dernières évolutions. Tous les produits que vous trouverez sur Kanabiz sont légaux dans votre pays.

Les raisons poussant les consommateurs de CBD vers celui-ci sont nombreuses. Certaines vertus sont confirmées par des recherches scientifiques alors que d’autres restent encore à confirmer par la science. Celle-ci en est encore à son balbutiement concernant le CBD mais les recherches sont nombreuses, de nouveaux bienfaits du cannabidiol sont fréquemment découverts et donnent de nombreux espoirs.

Le CBD est couramment utilisé pour faire face à ces maux / symptômes :

  • Gestion d’anxiété et du stress
  • Soulagement des douleurs chroniques, fibromyalgie
  • En dermatologie : peau irritée, démangeaisons, piqures d’insectes, peau sèche, acné, psoriasis, eczéma)
  • Dans le cadre du sport : courbatures, articulations douloureuses, douleurs musculaires

Des recherches sont par ailleurs en cours et prometteuses pour l’utilisation du CBD dans le traitement de certaines addictions (drogue, alcool, tabac) ainsi que de maladies comme l’asthme et le diabète.

Le CBD est par ailleurs utilisé aux Etats-Unis dans un traitement contre des formes graves d’épilepsie. Il est toutefois important de noter qu’en Europe et en France notamment, les produits au CBD ne peuvent en aucun cas être vendus en tant que médicament / traitement thérapeutique. Ceux-ci sont en effet considérés comme des compléments alimentaires.

0
    Votre Panier
    Votre panier est videContinuer les achats

    Mon Compte

    Accessoires en lien avec l’acte de fumer du cannabis légal, CBD : grinders, feuilles longues…

    Cookies, bonbons, boissons, thés, et autres douceurs à base de cannabis, chanvre et/ou CBD

    Produits à forte concentration en CBD. Concentrés, cires, gelées, isolats et autres…

    Large choix de cosmétiques pour le bain ou la douche: bombes de bain, savons, shampooings…

    Le plus grand choix de e-liquides au CBD. De nombreux parfums et concentrations disponibles.

    Large choix de fleurs CBD et haschs, toutes les variétés indica, sativa, hybrides...

    Le meilleur choix d’huiles sublinguales et topicales au CBD (mais aussi MCT, CBG...).

    Découvrez notre gamme de produits au CBD pour nos animaux favoris, chiens, chats…

    Le CBD avant un effort sportif permet d’avoir un regain d’énergie sans les effets d’autres stimulants.

    Découvrez notre gamme de vaporisateurs portables et pour la maison.